#BlogBus Tour Day 1 : International Blogger Day @Orange

Après l’installation de l’équipe du Blogger Bus Tour dimanche à l’hôtel “HomeWood Suites” à 20 minutes de Downtown San Francisco (photos de la vue de ma chambre), nous voici enfin dans le vif du sujet !

La première vraie journée du programme du #BlogBus était une visite des headquarters d’Orange à San Francisco, démarrée par une passionnante présentation de Georges Nahon, CEO d’Orange Silicon Valley.

M. Nahon nous a expliqué la raison de la
présence d’Orange à San Francisco et la manière dont Orange voit le futur du web. Et contrairement à ce que certains s’amusent parfois à sous-entendre, lorsqu’il s’agit d’innovation, “l’opérateur historique” sait de quoi il parle. Surtout ici dans la Silicon Valley. La firme est implantée à Downtown San Francisco pour suivre ce qu’il se passe au coeur de l’innovation mondiale, et ainsi permettre au groupe Orange de prendre les décisions les plus informées possibles à travers le monde.

Pour un résumé de cette présentation unique, je vous conseille de lire le compte-rendu très complet de Joanne Jacobs, membre du #BlogBus, à ce lien :  http://joannejacobs.net/?p=2587.

Que vous soyez accro à Techmeme.com, ou un total novice, lire ce compte-rendu vous permettra d’avoir une vue d’ensemble très précise sur l’état et le futur de l’innovation tech dans le monde.

Mais Orange n’est pas présent dans la Silicon Valley qu’à des fins de veille technologique et stratégique. Après cette présentation, des employés d’Orange Silicon Valley nous ont présenté les projets innovants -de potentielles startups à part entière- sur lesquels ils travaillent.

Certains employés sont en effet recrutés par Orange ici, spécifiquement pour mener à bien des projets de startups pour lesquels Orange essaie de lever des fonds et de transformer en spin-offs.

Sense.ly, “The remote assessment hub for virtual visits with real care”

C’est le cas de Sense.ly, une startup qui édite un produit de télé-médecine interactive. Aux USA, le système de Healthcare est connu pour ses prix mirobolants. Mais il faut aussi savoir que l’attente moyenne de prise de RDV avec un médecin est de 2 semaines ! Sans compter que quelques 50 millions d’américains ne bénéficient pas d’assurance santé.

C’est pourquoi Adam Odessky, fondateur de sense.ly, et son équipe ont mis au point cet outil permettant d’établir un pré-diagnostique automatisé à distance. Grâce à la réalité augmentée (via Kinect) et une technologie de reconnaissance vocale et un assistant virtuel (sur l’image ci-dessous), le patient peut parler de son problème, localiser la douleur et prendre RDV avec un médecin qui détient alors une information précise sur son patient.

 

Swoop

Puis nous avons rencontré l’équipe de Swoop, un projet de startup qui souhaite réinventer le concept de Social TV.

Cette application iOS permet à un utilisateur d’envoyer une video vers sa propre TV ou celle d’un ami, d’un simple geste en direction de sa TV ou de celle de son ami. Une technologie assez impressionnante qui ne fonctionne qu’avec des vidéos hébergées sur le net (DailyMotion, YouTube etc) pour le moment, mais qui pourrait inclure des vidéos hébergées sur un iPhone ou un iPad. 

Seul frein à l’adoption : afin que le ”swooping” fonctionne, les deux TV doivent être équipées de boitiers Google TV.

Suite et fin de la journée

Après ces quelques présentations, nous avons eu droit à un très bon déjeuner dans les locaux d’Orange et quelques presentations plus tard, nous nous sommes tous retrouvés au Roy’s Hawaiian restaurant pour quelques bières et un super diner.

La suite au prochain episode, probablement sur live.orange.com !

 

#BlogBus Tour dans la Silicon Valley J-1

Début avril 2012, j’ai eu la chance d’être invité à un événement réunissant des startups prometteuses à l’Orange Technocentre.

C’est à cette occasion que j’ai pu rencontrer François Dufour, responsable du Startup-Program du Technocentre, avec lequel j’ai pu brièvement échanger sur l’objectif de l’événement et de ce programme.

Quelques mois plus tard, après quelques échanges, l’équipe d’Orange m’a proposé de venir participer au « Blogger Bus Tour », du 16 au 22 septembre dans la Sillicon Valley … (joie!)

Après avoir discuté de la teneur de ce « Tour », je comprends qu’il s’agit là d’une chance et d’une expérience uniques. J’ai donc donné mon accord.

#BlogBus Tour : Le concept

Le concept du #BlogBus Tour : une équipe de 15 blogueurs internationaux part à la rencontre d’acteurs clefs de la Sillicon Valley pour tenter de mettre en lumière ce qui fait de la « Valley » un terreau si extraordinairement favorable à l’innovation.

Beaucoup de posts en perspective pendant ces prochains jours donc, qui seront en grande partie publiés sur live.orange.com. Les 15 blogueurs sont des entrepreneurs web, des blogueurs professionnels (dont Eric Dupin entre autres), des experts en l’innovation etc.

Voici la liste des participants et plus de détails sur le trip dans le slideshare ci-dessous :

J’ai donc hâte d’y être : je pars dès demain matin, très excité à l’idée de bientôt découvrir cet écosystème unique. La nuit va être courte.
See you on the other side :)

Welcome on my new blog !

Bienvenue sur mon nouveau blog !

La suspension prochaine du service Posterous par Twitter (suite à l’acqu-hire de Posterous par Twitter) a fini de me convaincre : mon prochain blog ne sera pas hébergé sur un service tiers. Finis les référencements hasardeux, les lenteurs intempestives et la dépendance à une équipe technique limitée !

Retour aussi à l’usine à gaz me direz-vous… Peut-être, mais quitte à prendre du temps pour bloguer, autant que ce soit efficace. WordPress semble donc être une solution de choix.

J’essaierai d’importer tous les blogs posts publiés sur mon Posterous dans les semaines à venir.

A bientôt pour de nouveaux posts :)

 

Moving to a self-hosted wordpress blog

As some of you may know Posterous has been acqu-hired by Twitter back in March 2012.

Recent events seem to indicate that the shutting down of the service is very near. First, Posterous’ Twitter account has been inactive since August 4th despite tons of @ mentions. 

More importantly, the service has been really slow recently to almost broken (4 hours for my “test” post to show up on my blog’s home page), with no sign whatsover from any posterous team.

No information about how to export our content, or when exactly the service will be shut down has either been released despite Twitter’s announcement on the day of the acquisition. 

Posterous Spaces will remain up and running without disruption. We’ll give users ample notice if we make any changes to the service. For users who would like to back up their content or move to another service, we’ll share clear instructions for doing so in the coming weeks.

Too bad for the bad handling of the 15 million gruntled users, too bad for a great service very soon offline. Competition from other services like Tumblr and the -apparent- small traction that new posterous “Spaces” have known may have forced the team to sell out. 

From now on I’ll be blogging on timdl.com on my own self-hosted wordpress blog. Safer, better !

See you there :)  

[Retour d'expérience] Business plan: faut-il en faire un ? Quel contenu ne pas y inclure ?

Business_plan_trash

Le problème majeur du business plan d’une entreprise en devenir, qui n’en est qu’au stade de projet, est qu’une semaine après l’avoir terminé, celui-ci n’est tout simplement plus valable. Ca ne veut pas dire pour autant qu’il ne faut pas en faire un. Mais attention : pas un comme on vous l’a appris à l’école au risque de perdre beaucoup de temps précieux pour rien. 

En effet, au moment de se lancer il est indispensable de réfléchir à l’ensemble des points qu’un business plan est censé aborder (sans aller jusqu’au compte de résultat et au bilan prévisionnel qui sont de pures pertes de temps) pour être bien sur que l’offre à laquelle on pense est cohérente sur le marché auquel on s’attaque, qu’elle est réalisable, et à quelles conditions elle le serait.

Ce travail de réflexion permet d’appréhender un maximum des problématiques fondamentales – mais pas toutes, soyez en sûrs – que rencontrera probablement votre entreprise. Grâce à celui-ci vous pourrez édicter une première mouture de votre stratégie en fonction des données dont vous disposez sur le marché au moment de la rédaction de votre business plan. C’est à dire au début de votre aventure entreprenariale. Avant que vous ne soyez réellement parti à la découverte de votre marché. C’est bien cela qui fait toute la limite du business plan.

En effet, la raison pour laquelle il ne faut pas passer trop de temps à le rédiger est que, justement, les données dont on dispose sur le marché auquel on s’attaque évoluent non seulement avec le temps et votre réflexion, mais aussi et surtout à l’épreuve de l’action et de l’exécution de votre idée. Citons pour commencer la rencontre de vos premiers fournisseurs, de vos premiers partenaires, de vos premiers prospects. Et c’est tout votre business plan – ou presque – qui vole littéralement en éclat !

Il y a aussi, à mon sens, un vrai problème dans la relation du système éducatif français avec le business plan : on fait faire à nos étudiants des business plans comprenant des comptes de résultats prévisionnels, des bilans prévisionnels, des comptes de TVA prévisionnels, des graphes poussés de calcul du breakeven point et j’en passe... quand la seule chose qui compte vraiment est en réalité le cash que vous aurez en banque ! 

En conséquence s’il y a bien un élément important de la partie financière du business plan c’est bien le prévisionnel de trésorerie et surtout la partie “dépenses”. 

C’est la seule partie du BP dont vous pouvez être surs à 95% au moins. Tout les autres éléments de la partie financière, à savoir le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel etc. ne sont que perte de temps !  

Si vous voyez d’autres éléments traditionnellement inclus dans les business plan qui vous semblent être une perte de temps, n’hésitez pas à les rajouter dans les commentaires.  

Wipolo se lance dans la recommandation sociale nouvelle génération appliquée au voyage

Article qui aurait aussi pu être titré “Wipolo : le guide social pourrait-t-il détroner Trip Advisor ?” dans lequel je fais notamment une analyse post-mortem du premier genre d’applications de recommandation sociale à l’ère de Facebook.

Wipolo-402x272


Lire l’article sur Locita

 

Introducing myself and ShopWiz – in English

I’m a French entrepreneur who’s been working on solving problems in the social media space for 2 years now. The main problem I’ve tried to tackle is linked to the primary source of product information for most consumers in our modern economies : online reviews, of which current solutions are broken. Indeed most of them allow fake reviews to be posted and morevover serve irrelevant reviews to their users, potentially misleading hundreds of millions of consumers and threatening businesses.

In order to solve this problem I founded ShopWiz, starting out as a blog with the mission to raise awareness among French consumers about the existence of fake reviews – while at the time figures showed that 70% consumers trusted anonymous online reviews, most of which were probably fake.

This blog, started at the end of 2009, written in French and simply called “The blog against fake reviews”, attained its initial goal by helping get the topic of fake reviews make headlines in French press and TV. We contributed by helping journalists understand the phenomenon and talk about it.

ShopWiz.me is now a website where users must sign up with their Facebook account and where identity is being checked. Facebook connection allows ShopWiz to serve users with their friends’ reviews, which are the most relevant reviews to most consumers. The use of nickname is not allowed on the site, in order to encourage authenticity. The website is currently in Beta and we are working on evolutions to help businesses protect against fake reviews.